Prises

DATES/

 

Présentation d'étapes de travail /

> Aout 2016 / Fondation Royaumont (dans le cadre de l'événement "Fenêtre sur cours").

> Septembre 2017 / Gare St Sauveur, Lille (carte blanche aux Nouveaux Ballets NPDC).

> Janvier 2018 / Maison de la Culture d'Amiens (Festival Tendance Europe /Programme Happynest) & Festival Vivat la Danse (Programme Happynest).

 

A suivre.

 

 

PRISES // Marion Sage -JUNIOR BALLET-

Forme courte/ Forme longue (création 2018)

 

 

Les écouteurs dans les oreilles, les interprètes reçoivent une série de discours de provenances et de tonalités différentes.

Marion Sage a récolté des paroles issues de champs multiples : pratique du yoga, documentaires animaliers, discours politiques, thèmes astraux. Elle interroge à travers eux la notion de « position », qu’elle soit corporelle, idéologique, spatiale. Les interprètent jouent de ces différentes options, avec corps et voix, rythme et sens.

Pour Marion Sage, il ne s'agit pas de faire de la politique mais d'expérimenter différentes façon de "prendre position" à partir de discours que les interprètes ont dans les oreilles. L’expression «prendre position» sera ainsi saisie dans plusieurs de ses acceptions. «Où se situer et comment s’orienter ?» sont des questions qui se posent à plusieurs niveaux. D’où partons-nous et vers quelle direction nous orientons-nous ?

On peut centrer son attention à partir d’un point charnière à l’intérieur de son corps propre mais il est aussi possible de s’envisager dans un espace plus vaste, voire gigantesque, à l’échelle de l’espace, du système planétaire...

Le positionnement social lui-même est régi par des questions d’orientation : plus à droite que la droite, à l’extrême gauche, toujours à côté de son voisin.

Les corps des trois interprètes sont toujours en lien : chacune évolue dans l’espace en gardant le même point de repère sur le corps d’une autre. A l’intérieur de cette interconnexion qui compose le mouvement global des corps dans l’espace, les danseuses sont immergées dans un montage sonore, différent pour chacune. Ce montage est un tissage de plusieurs discours qui influencent le rythme, la présence, les gestes de celles-ci. Ce qu’elles entendent est parfois sonorisé : par leurs propres voix ou par l’intervention d’une artiste sonore qui rend audible, aux spectateurs, certains passages sonores.

Chorégraphie / Marion Sage

 

Avec / Lou Cantor en alternance avec Fabien Gautier, Arielle Chauvel-Lévy et Alexandra Damasse.

 

Co-productions / Happynest/ Collectif Superamas. Premières recherches : dispositif "Pas à pas" de la DRAC Hauts-de-France en partenariat avec le Vivat d'Armentières.

 

Avec le soutien de / La Fondation Royaumont (programme "Prototype 3"), Le Vivat d'Armentières et le Centre Culturel J. Tati à Amiens pour l'accueil en résidence.

 

Production déléguée / Les Nouveaux Ballets du Nord-Pas de Calais.

RESIDENCES /

 

 

> Aout 2016 / 2 semaines de recherche à la Fondation Royaumont dans le cadre du programme "Prototype 3).

> Novembre 2016-mars 2017 /5 semaines de recherche au Vivat d'Armentières (dispositif "Pas à pas" de la DRAC Hauts-de-France).

>Novembre 2017 / 2 semaines de résidence au Centre Culturel J. Tati à Amiens (programme Happynest).

> Décembre 2017 / 2 semaines de résidence au Vivat- scène conventionnée d’Armentières (programme Happynest).

 

A suivre.

 

Pour en savoir plus /