Dadaaa

Dadaaa // Amélie Poirier

Création mars 2019, espace théâtral et in-situ

** Danse ** Marionnettes ** Performance vocale ** dès 2 ans

 

Faire une pièce à la manière de.

A partir de collages.

De poèmes sonores.

En se moquant.

Jouer avec les marionnettes Dada pensées et construites par Sophie Taeuber-Arp.

S'en inspirer.

Les reproduire à différentes échelles.

Trouver une relation corps/objet/son.

Dada n’a ni queue ni tête.

Dada c’est la réaction de douleur de jeunes artistes face à un monde déchiré par la guerre.

Aujourd’hui, Dada se demanderait sûrement pourquoi faire des enfants dans un monde pareil.

Mais puisque les enfants existent, autant faire avec eux.

De toutes façons, les enfants sont Dada.

Amélie Poirier

 

 

Un spectacle chorégraphique, marionnettique et sonore à la manière d’un photomontage qui fait la part belle à l’imagerie dadaïste.

Dadaaa invite à plonger dans un monde imaginaire, un univers plastique et sonore habité par des marionnettes inspirées de l'oeuvre de l’artiste Dada Sophie Taeuber-Arp et des photomontages d’Hannah Höch. La performance musicale est elle aussi inspirée par les artistes Dadaïstes Hugo Ball et Tristan Tzara.

Pour son premier spectacle destiné au jeune et au très jeune public, Amélie Poirier fait à nouveau se rejoindre son intérêt pour la création d’un espace sensoriel et des questionnements plus politiques qui affecteront également les adultes. En mettant en jeu des objets d’art créés notamment par des femmes, elle pose notamment la question de la visibilité des artistes femmes dans un milieu encore relativement masculin.

De manière sous-jacente, ce spectacle, citation du Dadaïsme, est une invitation à penser notre monde contemporain en pleine mutation.

«Nous cherchions un art élémentaire qui devait, pensions-nous, sauver les hommes de la folie furieuse de ces temps». Jean Arp.

Chorégraphie, mise en scène et dramaturgie / Amélie Poirier

 

Performer vocal / Mathieu Jedrazak

 

Danseurs-marionnettistes /

Yves Mwamba, Marta Pereira, Clémentine Vanlerberghe en alternance avec Jessie-Lou Lamy-Chappuis.

 

Régie et construction des marionnettes / Audrey Robin

 

Regard complice / Carine Gualdaroni

 

Compagnonnage / Bouffou Théâtre à la Coque (56)

 

Avec le soutien / Du CDCN Le Gymnase à Roubaix, du TJP : CDN de Strasbourg et du Tas de Sable-Ches Panses Vertes à Amiens. Première esquisse : dans le cadre du programme Prototype de la Fondation Royaumont. Amélie Poirier a reçu pour cette pièce la bourse à l'écriture chorégraphique de la fondation Beaumarchais-SACD.

 

Production / Les Nouveaux Ballets du Nord-Pas de Calais

 

Images de recherche, G. Gournay et Y. Mwamba.

 

DATES /

> Du 21 au 28 mars 2019 / Création au TJP : CDN de Strasbourg.

JEU 21 MARS / 9H15 & 10H45

VEN 22 MARS / 9H15 & 10H45

SAM 23 MARS / 10H & 17H

DIM 24 MARS / 17H

MAR 26 MARS / 9H15 & 10H45

MER 27 MARS / 9H15 & 10H30

JEU 28 MARS / 9H15 & 10H45

 

> Du 30 au 31 mars 2019 / Festival Petits et Grands à Nantes -à confirmer-.

 

> Du 3 au 4 avril 2019 / Festival Mélimômes à Reims -à confirmer-.

 

 

 

 

 

 

Pour en savoir plus /